Menu
Catégories
Cours Apprendre la Photo
Elephorm – After Effects CS6
Elephorm – ArchiCAD 17
Elephorm – Audition CC
Elephorm – PHP5 et MySQL
Elephorm – Macrophotographie
Elephorm – Google AdWords
Elephorm – Retouche Photo Mode
Elephorm – Illustrator CS6
Elephorm – Indesign CS6
Elephorm – Photoshop et Maya
Elephorm – Concept Photoshop
Elephorm – Peinture Photoshop
Elephorm – Reflex numérique
Elephorm – Revit Architecture
Elephorm – AutoCAD 2013
Elephorm – Avid Studio
Elephorm – Corel Painter
Elephorm – Facebook et Twitter
Elephorm – Final Cut Pro X
Elephorm – HTML5 et CSS3
Elephorm – Java pour le Web
Elephorm – Photo panoramique
Elephorm – Design Sonore
Elephorm – Mastering Audio
Elephorm – Mixage audio
Elephorm – Rendu 3D avec V-Ray
Elephorm – Web Python Django
Elephorm – Eclairage photo
Elephorm – Cinema 4D Atelier
La photo expliquée à Grand-Mère
Retouche de mode
Créer un site en flash
Thème e-commerce Wordpress
Skillbees – Facebook TPE et PME
Skillbees – Le management

L’histoire vraie du banditisme

L’histoire vraie du banditisme

PDF | Français | 272 Pages | 48 Mo

Ce livre paru en 1966 traite du gangstérisme américain et de plusieurs personnages historiques qui ont inspirés des séries comme Boardwalk empire.

Il retrace :

– La prohibition,

– Al Capone qui est né à New-York (Etats-Unis) le 17/01/1899 et est mort à Miami (Etats-Unis) le 25/01/1947. D’origine italienne, Alphonse Gabriel Capone naît dans le quartier de Brooklyn de New-York dans une famille italienne sans histoire. Sa réputation de gangster n’est pas usurpée. Adolescent, il fréquente plusieurs bandes qui le forment aux techniques du banditisme. Il gardera de ses années une cicatrice sur la joue qui lui donnera le surnom légendaire de « Scarface ». A son arrivée à Chicago, la légende raconte qu’il a déjà commis deux crimes. C’est dans cette ville qu’il fait la rencontre d’un patron de la pègre, Johnny Torrio. Rapidement, Al Capone gagne sa confiance et devient son bras…

– John Dillinger, devenu la bête noire du FBI avec son faux air d’Humphrey Bogart, défraye la chronique dans l’Amérique des années 1930. A 12 ans, il commence sa ‘carrière’ en dérobant du charbon dans les wagons de la Pennsylviana Railroad. Et ce n’est qu’un début. En 1924, il frappe un épicier pour lui voler sa recette : il est arrêté et interné à la maison de redressement de Pindleton où il se lie avec les plus dangereux criminels comme Harry Pierpont ou Homer Van Meter. Le 10 mai 1933, il sort en liberté conditionnelle après avoir purgé huit ans et demi de sa peine… et deux semaines plus tard, il dévalise sa première banque. A la même époque, Clyde Barrow et Bonnie Parker ont tout le FBI à leurs trousses. Alors, John Dillinger aligne les casses avec son calibre 32, son fameux ‘saut’ de comptoir et son célèbre ‘Hold-up !’. Après être repassé par la case prison, et une évasion plus tard, il part à Chicago pour fuir la chasse à l’homme que mène la police. Arrêté après le casse de l’American Bank and Trust Company, où il tue son premier policier, Dillinger s’évade de nouveau grâce à un pistolet en bois. Accompagné de Homer Van Meter, les braquages s’enchaînent. L’affaire est montée en épingle et une récompense est offerte pour sa capture. En juillet 1934, donné par sa logeuse au FBI, il est abattu dans le quartier de Lincoln Park à Chicago en présence de sa maîtresse Polly Hamilton, après être allé voir le film ‘L’ Ennemi public numéro un’. .. Une légende est née.

– Le Syndicat du crime qui était le nom d’une organisation criminelle, créée en mai 1929 lors du Sommet d’Atlantic City à Atlantic City par Lucky Luciano.
Elle était basée à New York. Lors de la réunion d’Atlantic City étaient présents Al Capone, Meyer Lansky, Johnny « The Fox » Torrio, Frank Costello, Joe Adonis, Dutch Schultz, Abner « Longy » Zwillman, Louis « Lepke » Buchalter, Vince Mangano, Frank Erickson, Frank Scalise et Albert « Mad Hatter » Anastasia. Le nom fut inventé par la presse pour décrire ce phénomène.
Le supposé bras-armé du syndicat était décrit par les médias comme le Murder Incorporated, un gang de voyous juifs américains de la mafia juive (Yiddish Connection) qui œuvraient dans les années 1930-1940 pour différents parrains mafieux. Il était dirigé par Jacob « Gurrah » Shapiro et Anastasia. Ils étaient représentés par Lepke et Adonis. Le Murder Inc. incluait des mafieux aussi célèbres que Bugsy Siegel et Meyer Lansky.
Le phénomène fut mis au jour par le Comité Spécial du Sénat Américain présidé par Estes Kefauver qui le décrivait comme une confédération d’organisations criminelles faites principalement d’italiens et de juifs à travers tous les États-Unis.
Elle était l’ancêtre de La Commission (mafia) actuelle.

TELECHARGER
Pass: warezlander.com

Abonnez-vous aux flux RSS
Articles récents
Shutterstock Mega Collection
Adobe Creative Cloud WIN & MAC
Vengeance Ultimate Pack
Ableton Live 9 – Mega Collection
MAGIX Soundpool DVD Collection
Comprendre et utiliser le Bitcoin
V2B Photoshop CS6
V2B C++ 11 Les fondamentaux
V2B Camtasia 8 Fondamentaux
V2B Créer application web PHP
V2B Créer site avec WordPress
V2B Découverte de Cubase 8
V2B Excel VBA Notions avancées
V2B Illustrator Création d’icônes
V2B iMovie 10 Les fondamentaux
V2B iPhoto 9 Les fondamentaux
V2B La 3D avec Photoshop CC
V2B Correction images DxO Labs
V2B Peinture avec Photoshop
V2B Détourage cheveux avec PS
V2B Le HDR avec Photoshop
V2B Les fondamentaux de C#
V2B Capture One Pro 8
V2B Dropbox Les fondamentaux
V2B La programmation
V2B Lightroom 6 et CC
V2B Logic Pro X Fondamentaux
V2B Photoshop CC Colorisation